Accueil Accueil

Mairie de Varangéville

 

11, rue Gambetta

54110 Varangéville

Tél. : 03.83.48.13.11

 

DU LUNDI AU VENDREDI

8H30 – 12H ET 13H30 – 17H30

 

découvrir la ville
A-A+

8 mai 1945 : fin de la guerre en Europe

8 Mai 1945 : fin de la guerre en Europe

Ce 8 mai, la France commémore le 75 iéme anniversaire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe qui a durée 5 années. Signée en deux temps, la capitulation de l’armée du Reich a mis fin à un conflit qui fit plus de 36 millions de morts sur le continent.

Message de M. le maire René BOURGEOIS

A tous les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale et à toutes les victimes de cette tragédie sans pareil, comme chaque année, la Nation rend aujourd’hui un hommage solennel.

A nos compatriotes et à leurs frères d’armes,

Français libres qui n’ont jamais cessé le combat,

Résistants de l’intérieur ayant héroïquement rejoint la lutte,

Soldats de l’Armée d’Afrique couverts de gloire,

Combattants rassemblés pour libérer notre terre opprimée et poursuivre le combat,

A tous, nous exprimons notre gratitude et notre admiration, ils ont relevé notre honneur et permis à la France d’être à la table des vainqueurs. Leur épopée est entrée pour toujours dans l’Histoire.

A nos alliés américains, britanniques, russes et tant d’autres nations d’Europe et du Monde, nous renouvelons l’expression de notre indéfectible reconnaissance.

Ensemble, au prix d’infinies souffrances, ils sont sortis victorieux du combat décisif pour la liberté, pour l’honneur, pour la dignité des populations.

Conscients des sacrifices immenses qu’ils ont consentis. Nous ne les oublierons jamais.

Le 8 mai 1945, quand les combats cessèrent, notre continent était exsangue.

Le temps n’efface pas le malheur des veuves et des orphelins de guerre, des victimes civiles, de celles de l’annexion, des victimes de la déportation, de l’extermination, des massacres et des crimes du nazisme.

Notre ville eu à déplorer :

10 concitoyens tués sous l’uniforme,

3 résistants fusillés à la Malpierre,

7 tués lors d’un bombardement alors qu’ils étaient au STO en Allemagne,

1 résistant tué en mission dans notre ville,

8 morts en déportation.

Varangéville, ce fut aussi :

160 jeunes soldats prisonniers de guerre en Allemagne,

20 déportés en camp de concentration

8 retenus en longue détention à la prison Charles III et à Ecrouves.

Auxquels s’ajoutent :

Les victimes civiles sous les bombardements et puis 88 enfants ayant entre 3 jours et 15 ans, morts de sous alimentation et maladies difficilement guérissables.

Le 8 mai 1945, ruines et cendres, deuils et blessures, joie et liesse populaire se mêlaient. Ils devinrent, peu à peu, le terreau de temps nouveaux.

Pour toutes celles et ceux dont la guerre avait bouleversé la vie, pouvait renaître l’espoir.

L’Europe, meurtrie, s’engagea sur la voie d’une paix durable. Peu à peu, se bâtit une Union dont le destin est entre nos mains pour que cet immense besoin d'Europe fraternelle, rassemblée et pacifique soit une Europe de justice sociale, le progrès en commun de tous les peuples dans un monde solidaire.

Dans ce cadre, on ne peut que se féliciter des échanges fructueux dans le cadre du jumelage avec la ville de Bruchköbel.

De plus, il est souhaitable que la France signe le traité d’Interdiction des Armes Nucléaires, ainsi que l’interdiction du commerce des armes qui nourrit les conflits

Alors que renaît parfois la tentation de banaliser ce crime ou de falsifier l’histoire, rappelons, encore et toujours, que ce crime contre l’humanité ne peut être oublié et qu’il ne doit pas être oublié, ce à quoi nous nous attachons en réaffirmant notre détermination à transmettre cette maxime aux générations futures.

Brigitte BAUMANN, première adjointe et Martial MANGIN, président de l’association locale des anciens combattants ont procédés au dépôt de la gerbe.