Accueil Accueil

Mairie de Varangéville

 

11, rue Gambetta

54110 Varangéville

Tél. : 03.83.48.13.11

 

DU LUNDI AU VENDREDI

8H30 – 12H ET 13H30 – 17H30

 

découvrir la ville
A-A+

Mouvements sociaux : déclaration de M. le maire

Mouvements sociaux

Déclaration de René BOURGEOIS, maire de VARANGEVILLE

3 décembre 2018

 

Le mécontentement actuel qui s’exprime au travers de la mobilisation de concitoyens, mais pas que, traduit un ras le bol partant des hausses significatives du prix des carburants. Mais en fait, cette colère des populations victimes de la politique d’austérité de ce gouvernement, exprime d’autres soucis particulièrement celui de la baisse du pouvoir d’achat, le mal vivre, l'injustice sociale et fiscale.

 

Je soutiens ces populations qui expriment leur mécontentement, je connais trop bien, comme la plupart des maires, les souffrances des personnes en situation difficile notamment celles qui se retrouvent sans emploi, les fins de mois difficiles, les ponctions sur les retraites. Les grandes difficultés des personnels soignants avec la baisse des effectifs, que dire de la baisse de la qualité de l’enseignement avec les suppressions de poste entrainant des classes surchargées préjudiciables à une éducation correcte, la suppression des emplois aidés

Dans le même temps je condamne toutes les violences d’où qu’elles viennent et leurs dommages collatéraux.

 

S’en prendre au président Macron et son gouvernement, leur politique, entièrement d’accord, on s’aperçoit depuis qu’il est en place que c’est bien le président des très riches, mais il ne fait que suivre la logique capitaliste de notre pays qu’on pratiqué des présidents et gouvernements précédents.

Mais quand est ce qu’un gouvernement s’en prendra aux racines du mal ?

 

Le président répond toujours par la transition écologique, il est vrai qu’elle est vitale à l'heure où l'humanité est menacée de terribles catastrophes, mais elle ne peut être menée à bien sans progrès social et sans changer notre modèle économique.

Ne pourrait-il pas dans la Loi de finances 2019, y avoir d'autres choix fiscaux, budgétaires et financiers comme :

  • - ramener le taux de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) à son niveau de 2017 et l’affecter réellement à la transition écologique,
  • - taxer les 10 milliards de profits annuels des compagnies pétrolières dont seuls profitent largement les actionnaires,
  • - taxer le kérosène,
  • - maintenir les lignes ferroviaires de proximité, menacées de fermeture, développer le fret ferroviaire,
  • - revenir à une TVA de 5,5 % sur les transports en commun,
  • - revenir sur l’ensemble des mesures fiscales en faveur des plus riches et des profits (ISF…),
  • - faire rentrer les dizaines de milliards d’euros qui spéculent dans les paradis fiscaux et arrêter de taxer les Français,
  • - redonner les moyens aux services publics d’assurer correctement leurs missions,
  • ...